Mary Stoner, 96 ans, aurait succombé à une infection causée par des piqûres de punaises de lit. Tel est le résultat d’une autopsie pratiquée sur cette Américaine, retrouvée morte à son domicile de Pennsylvanie. C’est le journal britannique The Daily Mail qui rapporte l’histoire.

Cette femme âgée souffrait de plusieurs plaies sur la peau, dues à une infection bactérienne. Les médecins ont conclu que l’infection était la conséquence des piqûres de punaises de lit. Jusqu’à ce jour, la science n’a jamais formellement établi de lien direct entre une maladie (voire un décès) et la punaise de lit, comme il existe un lien avéré entre le moustique et le paludisme ou bien encore les tiques et la maladie de Lyme.

Difficile de démontrer le lien de cause à effet

« À ce jour, la punaise de lit n’a jamais démontré de capacité à transmettre des agents infectieux », confirme Pascal Delaunay, entomologiste médical et parasitologue au CHU de Nice, spécialiste référent en France des punaises de lit. La piqûre de l’insecte peut provoquer une lésion qui peut s’infecter par notre propre grattage. L’animal peut également transporter des agents pathogènes. Par sa surface extérieure, une punaise de lit peut transporter de nombreux agents microbiens dont par exemple des staphylocoques dorés. Mais il n’a jamais été démontré que les punaises de lit étaient vectrices de bactéries, de parasites, de champignons ou de virus. En l’occurrence, cette femme aurait très bien pu mourir d’une surinfection provoquée par des mains sales ou en se coupant avec un couteau…, estime-t-il. Et d’ajouter : « Vu son âge, le sujet était forcément plus fragile. »

Un diagnostic de piqûre difficile à établir

La punaise de lit est un insecte qui mesure entre 4 et 7 mm. Son corps est généralement de couleur brune à beige, très plat, sans ailes. Elle pique durant la nuit principalement sur les parties découvertes de la peau. Elle fuit la lumière, se cache dans la literie et tous les recoins sombres d’un habitat. Transportée dans les bagages, elle envahit de préférence les lieux à forte densité humaine et à haute fréquentation.

 

elle meurt apres avoir ete piquee par des punaise de lit
Généralement de couleur brune, la punaise de lit mesure entre 4 et 7 mm, elle est très plate, sans ailes. (Photo : AFP)

 

Parfaitement connu avant la Seconde Guerre mondiale, cet insecte (Cimex lectularius) a disparu de notre vie quotidienne vers les années 1950 grâce à l’amélioration de l’hygiène de notre habitat, due à l’augmentation globale du niveau social et économique.

Depuis les années 1990, une recrudescence mondiale est observée dans de nombreux pays développés (Amérique du Nord, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande…). Depuis cinq ans, des contaminations dans des bâtiments entiers sont de plus en plus décrites. « L’animal voyage très bien et peut se priver de manger durant plusieurs mois, il a profité du développement du commerce international pour se répandre », explique Pascal Delaunay.

Le spécialiste explique, néanmoins, que le diagnostic clinique d’une piqûre de punaise de lit est rarement aisé. « Il n’existe pas de test biologique commercialisé pouvant orienter vers un diagnostic de piqûres dues à des punaises de lit. Seul un interrogatoire rigoureux du patient permet d’évoquer cet insecte. Le diagnostic de certitude ne pourra s’établir que par l’identification entomologique d’un spécimen. Cependant, sur les parties découvertes de la peau, les lésions se présentent parfois en ligne de 4 à 5 piqûres assez caractéristiques de cet insecte. Les piqûres de puces peuvent également présenter cet aspect en ligne, mais les lésions sont majoritairement localisées sur les jambes. »

elle meurt apres avoir ete piquee par des punaise de lit
Ses piqûres peuvent s’assimiler à l’urticaire. (Photo : DR)

 

Quelles sont les conséquences connues des piqûres des punaises de lit ? « Des réactions allergiques à la salive des punaises inoculée lors des piqûres, une spoliation sanguine en cas d’infestation massive, des effets psychologiques liées à la phobie », décrit-il.

Comment lutter contre ce nuisible ?

« Il n’existe pas de prévention idéale », prévient le spécialiste. Ne jamais être infesté est même mission impossible pour une structure hébergeant du public comme un hôtel par exemple. La lutte débute, cependant, par une identification formelle de l’insecte. Puis, une recherche minutieuse et systématique de tous les sites de repos. Lors de fortes propagations une odeur « âcre » peut-être reconnaissable.

elle meurt apres avoir ete piquee par des punaise de lit
Il n’existe pas de prévention idéale contre ce parasite. (Photo : DR)

 

La lutte sans utilisation d’insecticide est fortement conseillée pour diminuer et supprimer au maximum la charge parasitaire d’un lieu. L’insecte ne résiste pas non plus au froid et au chaud. La congélation à -20 °C doit durer minimum 48 heures selon la taille de l’objet ; le lavage à la machine doit être pratiqué à plus de 55 °C ; le nettoyage vapeur à 120 °C, détruit tous les stades de punaises au niveau des recoins ou des tissus d’ameublement ; le nettoyage haute pression ou à la brosse sera à associer à l’aspirateur ou à un grand nettoyage du sol.

Et en cas de très forte invasion, la lutte chimique passe souvent par le recours à un professionnel qui interviendra deux fois au minimum à environ deux semaines d’intervalle en fonction du lieu.